Echangisme: à Charleroi, on prend son pied!

Home/News/Echangisme: à Charleroi, on prend son pied!

Echangisme: à Charleroi, on prend son pied!

Nous sommes les plus grands pratiquants de l’échangisme en Europe. 9 % des Belges fréquentent les clubs libertins selon une étude. Et à Charleroi, les clubs fonctionnent très bien.

1027726415_B973799247Z.1_20141014142929_000_G2L39S2FV.1-0

Les Belges sont les champions d’Europe de l’échangisme. C’est en tout cas ce que révèle une grande enquête menée par l’Institut de sondage Ifop sur la pratique des différentes formes de sexualité en Europe.

On apprend donc que 7 % des Belges ont déjà pratiqué l’échangisme et 9 % d’entre eux fréquentent des lieux échangistes. Au niveau européen, nous sommes numéro 1 sur le podium ! Dans le même domaine, ils sont également les premiers, avec la Grande-Bretagne, à pratiquer la sexualité collective, autrement dit, les orgies.

Et les Carolos ne sont pas en reste… On dénombre tout de même 5 établissements libertins dans la région de Charleroi !

Reconnus depuis l’étranger
Certains Belges sont donc très ouverts sur le sujet de la sexualité et du libertinage. La Belgique, comme le révèle l’enquête, est même connue des Français pour avoir de nombreux clubs échangistes dans les villes frontalières. Dans la région de Charleroi, un des clubs les plus en vogue, l’« Only4you », se situe justement à Fontaine-Valmont, à seulement quelques kilomètres de la frontière… « Nous avons beaucoup de Français, bien sûr ! Mais pas seulement… Depuis 13 ans que nous sommes ouverts, nous avons eu une clientèle de tous les pays : Hollande, France, Angleterre, Espagne… Et même des Australiens ! », nous explique Valérie, une des responsables du club.

Et ils ne sont pas les seuls à accueillir des étrangers. Au « Pas-sage secret », à Anderlues, 30 % de la clientèle est française. « Mais nous ne sommes pas exactement un club échangiste. Nous sommes un club axé sur la relaxation et la détente. Il n’y a pas d’hôtesse et pas de discothèque. C’est plus un espace zen libertin », détaille Cyndie Warichet, gérante et propriétaire du club.

 

Source : lanouvellegaeztte.be

2017-07-03T11:24:02+00:00